Guillaume le Conquérant

Guillaume le Conquérant
Il était une fois, il y a très longtemps, un petit garçon nommé Guillaume.
(Parle doucement, comme si tu racontais un secret)

Guillaume vivait dans un grand château en Normandie.
(Fais un geste large avec tes bras pour montrer la taille du château)

Mais le pauvre Guillaume n’avait pas de maman ni de papa.
(Prends une voix triste et fais une moue)

Heureusement, il avait beaucoup d’amis chevaliers pour jouer avec lui !
(Souris et fais semblant de jouer avec une épée)

Guillaume grandit et devint fort et courageux.
(Gonfle tes muscles en souriant)

Un jour, on lui dit qu’il devait devenir le roi d’Angleterre.
(Ouvre grand les yeux, l’air surpris)

Mais un méchant homme nommé Harold voulait aussi être roi !
(Fronce les sourcils et prends une voix grave)

Guillaume décida alors de traverser la mer avec ses amis chevaliers.
(Fais semblant de ramer)

Ils arrivèrent sur une grande plage et rencontrèrent l’armée d’Harold.
(Parle plus fort, avec excitation)

Les deux armées se battirent toute la journée.
(Fais des bruits d’épées qui s’entrechoquent)

À la fin, Guillaume gagna la bataille !
(Lève les bras en l’air, victorieux)

Il devint le nouveau roi d’Angleterre et fut très aimé de son peuple.
(Souris largement et fais un geste d’étreinte)

Guillaume construisit de beaux châteaux et fit de grandes fêtes.
(Fais semblant de poser des briques et de danser)

Et c’est ainsi que le petit orphelin devint un grand roi.
(Termine avec une voix douce et apaisante)

Bonne nuit, mon petit.
(Chuchote et fais un câlin imaginaire)

La Reine Cléopâtre

La Reine Cléopâtre
Il était une fois, dans un pays lointain appelé l’Égypte…
(Parler doucement, faire un geste large avec les mains)

Une jeune princesse nommée Cléopâtre. Elle était très intelligente et aimait beaucoup apprendre.
(Mimer l’action de lire un livre)

Un jour, son père le roi mourut. Cléopâtre devint alors la reine d’Égypte !
(Ton légèrement dramatique, puis enthousiaste)

Mais ce n’était pas facile d’être reine. Son petit frère et sa petite sœur voulaient aussi gouverner.
(Froncer les sourcils, air préoccupé)

Cléopâtre dut quitter le palais. Elle partit se cacher dans le désert.
(Mimer l’action de partir furtivement)

Pendant ce temps, un grand général romain nommé Jules César arriva en Égypte.
(Ton mystérieux, geste montrant quelqu’un qui arrive)

Cléopâtre eut une idée ! Elle se fit enrouler dans un tapis et apporter à César.
(Ton excité, mimer l’action de s’enrouler)

Surprise ! Cléopâtre sortit du tapis. César fut impressionné par son intelligence.
(Mimer l’action de dérouler le tapis, ton joyeux)

Grâce à l’aide de César, Cléopâtre redevint reine d’Égypte.
(Ton triomphant)

Elle gouverna avec sagesse pendant de nombreuses années.
(Ton calme et posé)

Cléopâtre construisit de beaux monuments et rendit son pays prospère.
(Geste large montrant de grands bâtiments)

Mais un jour, une nouvelle armée romaine attaqua l’Égypte.
(Ton inquiet, mimer le bruit des armes)

Cléopâtre essaya de les arrêter, mais c’était trop difficile.
(Ton triste, secouer la tête)

Plutôt que d’être capturée, elle décida de s’endormir pour toujours…
(Ton doux et apaisant, mimer quelqu’un qui s’endort)

Cléopâtre resta dans l’Histoire comme une grande reine, intelligente et courageuse.
(Ton admiratif)

Et c’est ainsi que se termine l’histoire de la Reine Cléopâtre d’Égypte.
(Ton conclusif, faire un geste de fermeture)

Fais de beaux rêves, petit(e).
(Chuchoter, caresser doucement la tête de l’enfant)

Jules César

Jules César
Voici une version adaptée de l’histoire de Jules César pour un enfant de 4 ans, avec des indications pour le conteur :

Il était une fois, dans un pays lointain appelé Rome, un petit garçon nommé Jules.
(Voix douce et mystérieuse)

Jules rêvait de devenir un grand chef. Chaque nuit, il s’imaginait commander des armées.
(Mimer un enfant qui rêve, les yeux fermés et un sourire aux lèvres)

En grandissant, Jules devint très fort et très intelligent.
(Voix plus assurée, geste montrant des muscles)

Un jour, il partit à la guerre dans un pays appelé la Gaule.
(Ton aventureux, faire semblant de partir à cheval)

Jules gagna beaucoup de batailles grâce à ses idées malignes.
(Voix fière, taper doucement du poing sur la poitrine)

Mais les autres chefs à Rome devinrent jaloux de Jules.
(Chuchoter, l’air conspirateur)

Ils lui dirent de rentrer, mais Jules n’obéit pas !
(Ton ferme, secouer la tête)

Il traversa une rivière appelée le Rubicon avec son armée.
(Mimer quelqu’un qui marche dans l’eau)

À Rome, tout le monde eut peur. Jules était trop fort pour eux !
(Voix inquiète, ouvrir grand les yeux)

Il devint alors le chef de tout Rome, qu’on appelait César.
(Ton triomphant, lever les bras au ciel)

Jules César fut un bon chef, mais certains n’étaient pas contents.
(Voix plus basse, air soucieux)

Un jour, des méchants décidèrent de lui faire du mal : ils le tuèrent.
(Ton dramatique, froncer les sourcils)

Et c’est ainsi que se termina l’histoire du grand Jules César.
(Voix douce et un peu triste, baisser lentement la tête)

Mais on se souvient encore de lui, comme un chef très courageux.
(Terminer sur un ton rassurant, avec un petit sourire)

Napoléon

Napoléon
Il était une fois, dans un pays lointain appelé la Corse, un petit garçon nommé Napoléon.
(Voix douce et mystérieuse)

Napoléon rêvait de grandes aventures et d’exploits héroïques.
(Faire de grands gestes avec les bras)

Un jour, il quitta son île pour aller étudier en France. Il apprit l’art de la guerre et devint un brillant soldat.
(Mimer l’action de lire un livre)

Napoléon était très intelligent et courageux. Il gravit rapidement les échelons de l’armée.
(Lever la main de plus en plus haut)

Bientôt, il devint le chef de toute l’armée française !
(Voix plus forte et enthousiaste)

Napoléon remporta de nombreuses batailles. Il était comme un lion sur le champ de bataille !
(Rugir comme un lion)

Les Français l’aimaient tellement qu’ils le couronnèrent empereur.
(Mimer le geste de poser une couronne)

Napoléon voulait que la France soit le plus grand pays d’Europe. Il partit conquérir d’autres royaumes.
(Marcher sur place d’un air déterminé)

Mais un jour, l’empereur alla trop loin. Il attaqua un pays très froid appelé la Russie.
(Frissonner et claquer des dents)

Son armée souffrit beaucoup du froid et de la faim. Napoléon dut rentrer en France, vaincu.
(Voix triste et baisser la tête)

Les autres pays d’Europe s’allièrent contre lui. Napoléon fut envoyé sur une petite île.
(Mimer quelqu’un de tout petit avec les mains)

Mais ce n’était pas fini ! Napoléon s’échappa et revint en France.
(Voix excitée et surprise)

Hélas, il fut à nouveau vaincu lors d’une grande bataille à Waterloo.
(Soupirer et hausser les épaules)

Cette fois, Napoléon fut exilé sur une île lointaine où il passa le reste de sa vie.
(Voix calme et apaisante)

Ainsi se termina l’incroyable histoire de Napoléon, le petit garçon corse devenu empereur.
(Voix douce, comme pour conclure une berceuse)

Léonard de Vinci

Léonard de Vinci
Il était une fois, dans un petit village d’Italie, un garçon nommé Léonard.
(Voix douce et mystérieuse)

Léonard adorait observer la nature autour de lui.
(Faire de grands yeux émerveillés et regarder autour)

Il dessinait tout ce qu’il voyait : les oiseaux, les fleurs, et même les nuages !
(Mimer le geste de dessiner)

Un jour, Léonard quitta son village pour aller dans la grande ville de Florence.
(Ton excité) Là-bas, il apprit à peindre de magnifiques tableaux.

Mais Léonard ne voulait pas seulement être peintre…
(Voix intriguée) Il rêvait aussi d’inventer des machines volantes !
(Lever les bras comme pour voler)

Le duc de Milan, un homme très puissant, entendit parler de Léonard.
(Ton important) Il lui demanda de créer des machines de guerre pour protéger sa ville.

Léonard accepta, mais dans son cœur…
(Voix basse, comme un secret) Il préférait dessiner des sourires mystérieux.

Il peignit alors le portrait d’une dame au sourire énigmatique.
(Sourire malicieux) On l’appela la Joconde.

Léonard continua à inventer et à peindre toute sa vie.
(Ton admiratif) Il imagina même un homme aux bras et jambes écartés dans un cercle !

Quand Léonard devint vieux, un roi l’invita à vivre dans son château en France.
(Voix fatiguée) Là, il put enfin se reposer et rêver à de nouvelles inventions.

Et c’est ainsi que Léonard, le petit garçon qui aimait dessiner,
(Voix douce) devint l’un des plus grands artistes et inventeurs de tous les temps.

(Chuchoter) Maintenant, ferme les yeux et imagine toutes les belles choses que tu pourrais créer, toi aussi.